Editos

Février 2021 tout en contraste
01 Mar

Février 2021 tout en contraste

Ce dernier mois de février a été riche en actualités dans les domaines d’intérêt de Fertile Vision.

C’est d’abord la première naissance française après greffe d’utérus suite aux remarquables travaux de l’équipe de Jean-Marc Ayoubi à l’hôpital Foch (Suresne). Misha est née le 12 février après FIV et transfert d’embryon dans l’utérus transplanté de sa grand-mère Brigitte (59 ans) à sa mère Deborah (36 ans). Cet heureux évènement est l’occasion de revoir sur notre site, le premier débat éthique organisé sur la greffe d’utérus en France le 4 octobre 2019 lors des journées Infogyn. En effet, quelques mois auparavant, l’étape de la transplantation utérine avait réussi, nous conduisant ainsi à ce passionnant débat avec votes interactifs de l’assistance.

Durant cette période, se déroulaient les premiers débats parlementaires sur la prochaine loi de bioéthique dont le projet gouvernemental était présenté le 24 juillet 2019. La greffe d’utérus étant, à juste titre, considérée comme encore expérimentale, ne figurera pas dans la loi. Le 3 février dernier, le sénat votait le texte de loi en deuxième lecture dans des conditions pour le moins inattendues au regard du texte adopté quelques semaines avant en commission spéciale. Le 17 février, la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion entre les deux assemblées, n’est pas parvenue à un accord. Nous aurons l’occasion très prochainement de revenir sur le sujet dont l’issue relève désormais de l’assemblée nationale.

Enfin dans le prolongement de notre contribution éthico-scientifique sur les vaccins contre la Covid-19 (8 janvier 2021), vous trouverez dans la rubrique actualités, des éléments de réflexion sur les tensions éthiques entre la gestion de la pénurie des vaccins et la protection des brevets sans lesquels leur innovation et leur production n’existeraient pas. Aucun pays n’est épargné aujourd’hui ni par la pandémie galopante ni par la pénurie des vaccins. Les solutions relèvent d’une volonté politique forte au plus haut niveau des autorités nationales, au Nord comme au Sud. Gageons que la nomination de la Nigériane Ngosi Okonjo-Iweala, à la tête de l’OMC après 5 années passées au GAVI (alliance globale pour la vaccination et l’immunisation) favorise la négociation pour l’équité d’accès à la vaccination et la non-discrimination. Vous trouverez dans cette actualité, la référence de la déclaration du Comité de bioéthique du Conseil de l’Europe (22 janvier 2021) à propos de l’équité d’accès à la vaccination pendant la pandémie et les pandémies futures, je vous en recommande la lecture.

Continuez à nous écrire, nous vous répondrons !

                                                                                                                              Jacques Montagut

Dernière modification le mardi, 02 mars 2021 10:00
Jacques Montagut

Jacques Montagut s'investit pour faire connaître et reconnaître la médecine et la biologie de la reproduction ainsi que les questions éthiques soulevées par l’avancée de la connaissance dans ce domaine. Il a siégé dans différentes instances ministérielles et éthiques. Il décide aujourd’hui de favoriser la réflexion et le débat sur le site Internet de Fertile Vision.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.