Citoyens concernés

Un appel au discernement à la veille de la prochaine loi de bioéthique
12 Sep

Un appel au discernement à la veille de la prochaine loi de bioéthique

Lors du passage de l’éthique au droit, la courte histoire des législations en matière de bioéthique démontre bien que trop de normes tuent la norme et que la France comme le Royaume-Uni ont fait le bon choix d’une loi-cadre en matière de bioéthique. Autoriser la vitrification ovocytaire en France fut en 2011 une exception normative, levant de curieux freins au sein de l’exécutif. Ce qui illustre que le réexamen périodique du cadre législatif est une garantie de l’applicabilité de la loi.
La maternité partagée
15 Juil

La maternité partagée

La « Shared maternity » des anglo-saxons, « ROPA » (recueil ovocytaire pour l’autre) des hispaniques est une participation partagée dans la conception de l’enfant par les deux femmes au sein de leur couple.
Résultats du débat avec vote interactif sur la PMA d’indication sociétale pour toutes les femmes
15 Juil

Résultats du débat avec vote interactif sur la PMA d’indication sociétale pour toutes les femmes

Ils concernent d’abord l’argumentaire « pour » et « contre » dont il faudra distinguer la demande initiale selon qu’elle provient d’un couple de femmes ou de femmes célibataires.
Le débat citoyen - 32° Congrès Infogyn - 5 octobre 2018 - résultats et analyse
03 Oct

Le débat citoyen - 32° Congrès Infogyn - 5 octobre 2018 - résultats et analyse

Résultats et analyse Résultats du débat avec vote interactif sur l’autoconservation ovocytaire (ACO) pour raisons d’infertilité liée à l’âge (5 octobre 2018) Sur 129 participants, seulement 8 soit 6 % n’ont jamais pris part au vote. Sur 129 participants, la répartition est de 22 hommes pour 107 femmes. Celle des votants par tranche d’âge est différente. En effet, près de la moitié des femmes ont moins de 30 ans (46 %). La moitié des hommes présente un âge supérieur ou égal à 60 ans contre 20 % chez les femmes. Sur l’ensemble des résultats, 25 % des femmes et 17 % des hommes sont défavorables à la légalisation de l’autoconservation ovocytaire pour infertilité liée à l’âge. Les femmes opposées à la légalisation de l’ACO ont moins de 35 ans pour 71 % d’entre elles. Selon les tranches d’âge des femmes qui ont voté, 69 % des femmes dont l’âge est inférieur ou égal à 35 ans et 83 % des femmes dont l’âge est supérieur ou égal à 40 ans ont voté en faveur de la légalisation de l’ACO pour raisons d’âge. Quel que soit le vote favorable ou non, l’analyse des critères retenus « contre et pour » objective des différences générationnelles. Les arguments retenus en défaveur de l’ACO pour infertilité liée à l’âge : En effet, dans la population des 75 % de femmes qui ont voté pour, parmi les critères retenus majoritairement, prédominent pour les moins de 35 ans, l’absence de garantie de résultat et le risque…
Demandes monoparentales et homoparentales d’AMP avec don de spermatozoïdes
30 Juil

Demandes monoparentales et homoparentales d’AMP avec don de spermatozoïdes

Voilà une question en débat dans notre pays depuis plusieurs années : toute femme en désir d’enfant peut-elle bénéficier d’une assistance médicale à la procréation, quelle que soit sa situation socio-familiale et sans justification médicale obligée ?