Actualités

Éthique du déconfinement COVID-19
05 Mai

Éthique du déconfinement COVID-19

Bonjour à tous,

A la soudaineté du confinement sanitaire fait suite la progressivité du déconfinement. Non le déconfinement n’est pas l’image en miroir du confinement.

Nous allons donc réfléchir aujourd’hui sur le déconfinement et ses implications éthiques, avec la méthode qui nous est devenue familière de s’interroger sur les 3 principes éthiques les plus menacés selon le cas.

Déconfinement

Nous partons d’un nouveau tableau dont vous remarquerez tout de suite en bas à droite la même numérotation des légendes concernant les principes éthiques

Nous déclinons le déconfinement progressif et donc sélectif, à 4 niveaux : sanitaire, social, économique, et celui des services publics.

Le déconfinement sanitaire repose d’abord sur notre responsabilité individuelle et son lien avec les principes d’autonomie et de solidarité, dans notre relation avec les soignants de proximité et en cas de besoin, hospitaliers, dans notre utilisation des transports en commun et peut-être même du numérique dont les exigences feront l’objet d’une autre chronique.

La propagation du virus différente d’une région à l’autre induit une nouvelle composante : la territorialité. La territorialité n’est d’ailleurs pas sans lien avec les transports tels que le métro ou le TGV dont la vitesse de déplacement et le volume de passagers intensifient la circulation du virus. Il pourrait s’agir d’un facteur déterminant de la faible prévalence du COVID-19 pour une ville comme Toulouse quasiment privée de TGV comparativement à Paris et à un degré moindre par rapport aux autres villes du Sud-Ouest comme Bordeaux ou Montpellier où passe le TGV.  

Le déconfinement sanitaire s’adapte aux plus vulnérables : les enfants et leurs familles par l’ouverture des crèches et des établissements scolaires y compris les cantines, les plus âgés et leurs liens socio-familial notamment dans les EHPAD, les plus vulnérables aussi confinés dans des centres de détention ou de rétention.

Le déconfinement économique est indispensable aux déconfinements sanitaire et social. Il concerne en priorité l’entreprise, l’emploi et la responsabilité des banques et des assurances dans la reprise économique. Il s’accompagne de la qualité du déconfinement des services publics (santé, justice, services administratif, trésorerie publique).

Si la responsabilité individuelle est un facteur déterminant du déconfinement et d’une issue sereine de la pandémie Covid-19, elle repose néanmoins sur la confiance citoyenne dans la gouvernance des mesures prises lors de la crise sanitaire. Comme vous le voyez sur la colonne de droite, la planification de la crise et ses mesures raisonnables doivent être

  • justifiées dans la transparence, en l’absence d’autres alternatives,
  • proportionnées à un objectif légitime et
  • les moins attentatoires qui soient aux droits de la personne et à ses principes fondateurs au premier rang desquels la primauté de la personne, la non-discrimination, les principes d’égalité et d’équité, le respect de la vie privée.

Dernière modification le mardi, 05 mai 2020 10:06
Jacques Montagut

Jacques Montagut s'investit pour faire connaître et reconnaître la médecine et la biologie de la reproduction ainsi que les questions éthiques soulevées par l’avancée de la connaissance dans ce domaine. Il a siégé dans différentes instances ministérielles et éthiques. Il décide aujourd’hui de favoriser la réflexion et le débat sur le site Internet de Fertile Vision.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.