Actualités

Éthique du confinement COVID-19
27 Avr

Éthique du confinement COVID-19

Nous envisageons aujourd’hui quelques aspects éthiques du confinement de crise dans le cadre de la pandémie COVID-19.

Regardez bien ce tableau :

Confinement sanitaire

Il nous fait réfléchir sur les principes éthiques menacés par le confinement dont nous devons d’abord reconnaître qu’il cherche à protéger chacun d’entre nous.

Il faut distinguer le confinement sélectif qui passe par le prérequis des masques et des tests  du confinement généralisé par défaut de ce prérequis dont l’objectif est collectif : ralentir l’épidémie et réduire les besoins et donc les places en réanimation.

Vous voyez sur la colonne de droite que le confinement généralisé est plus menaçant en matière d’éthique que le confinement sélectif dont les performances sont reconnues aujourd’hui comme les meilleures.

Quoiqu’il en soit, le confinement sanitaire de crise doit être respecté par tous mais il a ses limites particulièrement lorsqu’il se surajoute à un confinement social : hospitalisation à domicile, EHPAD, Centres de détention (établissements spécialisés, milieu carcéral) mais aussi Centres de rétention (mineurs non accompagnés, migrants), il ne peut pas durer indéfiniment. Trop prolongé, il va toucher les plus vulnérables d’entre nous, isolés de leur famille et de leurs proches, du fait de la maladie, chez les patients hospitalisés pour des formes sévères, a fortiori ceux qui sont en fin de vie.

Et n’oublions pas aussi qu’il va toucher les plus vulnérables par leur situation sociale.

Il s’agira des enfants mineurs surtout s’ils sont non accompagnés, des majeurs protégés, des handicapés ainsi que des classes sociales les plus défavorisées.

Alors faites l’exercice, allez sur la rubrique « Actualités » du site Fertile Vision, vous retrouverez ce tableau et ferez vous-même votre choix sur les 3 principes éthiques les plus menacés selon le cas°, ils peuvent être différents des miens, pourquoi pas ? Je ne prétends surtout pas détenir la vérité, qui d’ailleurs le prétendrait ?

L’essentiel ici est de prendre de la hauteur pour aborder la crise que nous traversons, de la façon la plus humaine qui soit.

Du confinement de crise et des normes de crise nouvelles et transitoires, sa finalité dans le fond ne pourrait-elle pas être triple, à vous d’en juger :

  • Garantir la sécurité sanitaire
  • Réduire l’inégalité sociale (allocation de ressources)
  • Permettre un accès équitable aux soins par toute la chaîne sanitaire ainsi qu’aux premières nécessités

Ainsi vous mesurez à travers l’exemple du confinement combien la bioéthique est une arme pour la gouvernance de chacun d’entre nous et de celle du décideur politique face à la pandémie du Covid-19.

Dernière modification le mardi, 05 mai 2020 10:17
Jacques Montagut

Jacques Montagut s'investit pour faire connaître et reconnaître la médecine et la biologie de la reproduction ainsi que les questions éthiques soulevées par l’avancée de la connaissance dans ce domaine. Il a siégé dans différentes instances ministérielles et éthiques. Il décide aujourd’hui de favoriser la réflexion et le débat sur le site Internet de Fertile Vision.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.